Qui sommes nous ?

À la mode de chez nous …   

Savez-vous tailler les fruitiers ? L'histoire de la Résistance dans le Morvan vous intéresse ? Vous voulez vous initiez à la fouille archéologique, à la physique quantique ? Qu'est-ce qu'est le bonheur ? Vous aimeriez savoir vous soigner avec ces plantes des chemins du Morvan ? Construire une maison tout en bois ? C'est pour offrir et recevoir ce type d'apprentissage que nous avons réfléchi à la création d'une université populaire dans le Nivernais et le Morvan. Une université pas tout à fait comme les autres.

Quel est son principe général ? L'université est pensée comme une "coopérative", c'est-à-dire un moyen de fédérer, de relier les habitants, dans le but de leur offrir de la connaisance, du partage de savoirs à travers un réseau étendu de participants.  Pour cela, une charte a été créée, afin de définir des principes et une philosophie commune.

Trois axes sont proposés :

Les "Rencontres de la Coop" sont des moments d'échanges menés par une ou plusieurs personnes auprès d'un public. Ces rencontres prennent des formes variées : café-débat, conférences, randonnées-philo, …

Le "Réseau d'échanges réciproques de savoirs". Ici, pas de professeurs, mais des habitants qui partagent leurs savoirs et savoir-faire avec d'autres habitants. Apprends-moi à faire du purin d'ortie, je t'apprendrais le néerlandais …

La "Fête des savoirs", déjà deux éditions en 2012 et 2013. A l'instar de la Fête de la musique, la Fête des savoirs est une journée dédiée aux apprentissages par, avec et pour les habitants du territoire. L’université populaire et buissonnière Coopérative des savoirs a développé un événementiel festif qui réunit le plus grand nombre d’habitants en valorisant leurs savoirs, sans hiérarchie entre savoirs académiques, manuels, savants ou pratiques. Les initiatives sont simultanées et éclatées sur un vaste territoire rural. Prochaine date, le 11 octobre 2014.


Et puis, dans plusieurs mois - voir plusieurs années - l'université donnera le jour à des "Cycles de formation qualifiantes". Un autre moyen d'apprendre. Des stages pourraient être proposés pour acquérir le Certificat de langue des Universités populaires en anglais, allemand, chinois ou néerlandais ; pour se former à la gestion des conflits, etc.


Comment donner à la notion de "populaire" tout son sens ? Un intérêt fort est porté en direction des publics "spécifiques", ceux qui, à priori, ne viendraient pas contribuer spontanément à l'université : les enfants, les personnes en situation d'illettrisme, les populations étrangères, les personnes isolées géographiquement, ...

Pour construire avec nous, avec vous, cette université populaire rurale du Nivernais et du Morvan, que l'on nomme Coopérative des Savoirs. N'hésitez pas à nous faire part de vos idées, remarques, réflexions...